my image

Les erreurs à éviter lors de la fabrication de sa lessive maison

Vous avez décidé de vous lancer dans le DIY pour votre lessive, mais le résultat est loin d’être celui escompté ? N’abandonnez pas pour autant ! La lessive faite maison vous permet en effet de maîtriser la composition du produit, d’opter pour des ingrédients plus respectueux de la nature et de faire des économies. Si ça ne lave pas bien ou si ça semble endommager votre lave-linge, c’est peut-être qu’il y a eu quelques erreurs durant le processus de fabrication ou l’utilisation de la lessive. Alors, suivez les conseils suivants pour vous réconcilier avec la lessive maison !

Choisir des ingrédients inadaptés ou de mauvaise qualité

Tout comme en cuisine ou en cosmétique, le choix des ingrédients est primordial quand il s’agit de se mettre au DIY pour les produits d’entretien de la maison et du linge. Et quand on parle d’ingrédients d’une lessive liquide faite maison, on pense en premier lieu au savon de Marseille. Le problème, c’est que l’on peut trouver des savons de Marseille en tout genre, car ce produit ne dispose pas d’appellation protégée. Or, s’il contient de la glycérine, cela va nuire à la qualité de votre lessive, avec deux conséquences majeures : 

  • une préparation qui durcit et qui peut alors devenir inutilisable ;
  • la présence de grumeaux, toujours à cause de la solidification de la lessive, qui encrassent la machine à laver et peuvent impacter son efficacité ainsi que sa durée de vie.

Alors, si le savon de Marseille avec de la glycérine est hydratant pour la peau, ne faites pas l’erreur de l’utiliser dans votre lessive liquide. 

Soyez tout aussi vigilant pour les autres ingrédients que l’on retrouve dans les recettes de lessives maison, comme le savon d’Alep ou le savon noir.

Fabriquer une lessive unique pour tous les textiles

La recette classique de la lessive maison contient de l’eau, du savon de Marseille, du bicarbonate de soude et/ou des cristaux de soude. Et ça fonctionne très bien sur du linge en coton ou en polyester par exemple, mais ce n’est pas l’idéal pour d’autres tissus plus délicats. Pour une lessive qui n’abîme pas la laine, la soie et les autres textiles fragiles, éliminez donc le bicarbonate, le percarbonate et tous les autres ingrédients de ce type, pour ne garder que l’eau et le savon de Marseille. Vos vêtements délicats vous en remercieront !

N’oubliez pas non plus les vêtements et le linge de maison qui ont tendance à ressortir un peu rêches de la machine, à cause du calcaire. Par exemple, si vous voulez que votre pull en laine, votre serviette de toilette ou encore votre linge de lit soit doux après lavage, optez pour un assouplissant naturel : le vinaigre blanc. Un verre dans le bac à adoucissant de la machine, et le tour est joué.

Imaginer qu’un ingrédient d’origine naturelle est forcément sain

Quand on fabrique sa lessive, on peut faire face à une autre erreur : croire que l’utilisation d’ingrédients naturels est absolument sans danger. Or, il existe dans la nature des ingrédients qui peuvent notamment être allergènes. Pour les personnes allergiques et les peaux sensibles, ils sont donc à proscrire, afin d’éviter des réactions cutanées et autres tracas. On pense par exemple aux huiles essentielles, qui sont des ingrédients fortement concentrés et puissants. Alors, si vous voulez parfumer votre lessive et/ou lui conférer des propriétés antibactériennes avec une huile essentielle, faites d’abord un test. Appliquez une goutte dans le creux du coude et si rien ne se passe après 24 heures, alors vous pouvez utiliser cette huile dans votre lessive. 

Faites aussi attention si vous utilisez des ingrédients de type percarbonate de sodium ou encore cristaux de soude. S’ils sont efficaces pour éliminer les taches et préserver le blanc de vos vêtements, ils n’en restent pas moins nocifs. Respectez les doses précisées dans la recette et manipulez ces produits avec précaution (port de gants, pas de contact avec les yeux, etc.).

Mal mélanger les différents composants

Un autre problème récurrent avec la lessive faite maison, c’est qu’elle devient solide et que la préparation n’est pas homogène. Plusieurs raisons à cela : un mauvais dosage des ingrédients, l’utilisation d’un savon avec de la glycérine ou encore un mauvais mélange des ingrédients. On vous conseille alors de ne pas vous contenter de remuer votre préparation avec une cuillère en bois jusqu’à ce que le savon fonde, mais aussi de mixer la lessive pendant quelques minutes avant de la mettre en bouteille. Cela permettra un meilleur mélange et retardera la solidification du produit. Si toutefois vous constatez qu’après quelques semaines, votre lessive commence à redevenir solide, secouer la bouteille et au besoin, repassez un coup de mixeur. Dans le cas contraire, si vous utilisez la lessive telle quelle, elle ne sera pas aussi efficace et risque d’encrasser votre machine à laver et vos canalisations. 

Penser que la lessive maison élimine toutes les taches

La lessive à base de savon, d’eau et de bicarbonate offre un bon résultat pour les lavages du quotidien, sur des vêtements peu ou moyennement sales. Cependant, comme avec certaines lessives du commerce d’ailleurs, elle ne viendra pas forcément à bout des taches les plus récalcitrantes. Ne négligez donc pas le détachage avant lavage si vous avez affaire à une tache d’huile, d’herbe, de vin ou encore de sang. En fonction du type de tache, plusieurs astuces s’offrent à vous pour détacher avant de mettre le vêtement en machine : frotter avec du savon de Marseille, saupoudrer de terre de Sommières, faire tremper dans de l’eau et du vinaigre blanc, appliquer du dentifrice, etc. Ensuite seulement, direction la machine avec votre lessive maison, en faisant bien attention à la quantité de lessive que vous mettez dans le bac, au cycle choisi et à la température de lavage !