my image

Quelle est la meilleure lessive pour la lingerie ?

Que l’on parle de la culotte en coton super confortable ou de l’ensemble de lingerie en dentelle sexy, on ne plaisante pas avec le lavage des sous-vêtements ! D’abord, on respecte les préconisations pour la température de lavage et on évite le passage au sèche-linge pour préférer le séchage à plat. 

Mais pour ce qui est de la lessive, on choisit quoi ? Une lessive traditionnelle ? Pour linge délicat ? Désinfectante ? Comme pour les autres vêtements, ça dépend ! C’est pourquoi on vous donne nos conseils pour trouver la lessive la plus adaptée, pour bien laver votre lingerie sans l’abîmer.

Le premier prérequis : une lessive clean

Qu’il s’agisse de la lingerie, des vêtements de sport, des jeans ou encore du linge de maison, le premier des conseils que l’on peut vous donner, c’est de faire attention à la composition de la lessive. Certaines formules contiennent en effet des agents chimiques qui ne sont ni bons pour votre santé ni bons pour la planète. Et vous ne voulez certainement pas que ces résidus finissent sur les sous-vêtements que vous portez au quotidien ! Alors, privilégiez les lessives qui bannissent les ingrédients controversés comme les perturbateurs endocriniens, les cancérogènes et autres substances peu recommandables.

Le deuxième point important : un produit hypoallergénique

Si vous êtes sujet aux allergies, le choix d’une bonne lessive pour laver votre lingerie est primordial. En effet, les culottes, strings, boxers, soutiens-gorge et autres dessous sont en contact direct avec votre peau, et vos parties intimes. Les substances allergènes ou irritantes contenues dans certains produits de nettoyage et de soin du linge risquent alors de générer des réactions cutanées peu agréables.

Comment faire ? Faut-il alors choisir des lessives 100 % naturelles et bio ? C’est une option, mais attention aux huiles essentielles et à certains autres ingrédients, qui, bien que d’origine naturelle, peuvent provoquer une allergie. 

La solution pour être sûr de laver votre lingerie avec une lessive à la fois clean et plus soft pour votre peau, c’est d’utiliser les capsules SPRiNG. Avec la lessive sans parfum pour les peaux sensibles ou encore les capsules Douceur et Soin qui ne contiennent ni allergènes ni enzymes, vous obtiendrez un lavage efficace de vos sous-vêtements tout en évitant les matières nocives.

Et si vous êtes adepte du DIY pour l’entretien du linge, vous pouvez aussi préparer votre propre lessive. En utilisant un minimum d’ingrédients et de qualité, comme le véritable savon de Marseille, vous réduisez considérablement le risque d’allergie.

Le choix de la lessive : selon la matière

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les critères de choix d’une lessive saine, il va falloir s’intéresser de plus près au type de produit que vous pouvez utiliser pour la lingerie. Et cela va dépendre des tissus qui composent vos culottes, soutiens-gorge et autres sous-vêtements.

Pour les culottes et autres sous-vêtements en coton et polyester

La lingerie en coton, en polyester et/ou en élasthanne peut suivre les mêmes règles que les autres vêtements fabriqués à partir de ces matières. Autrement dit, vous pouvez utiliser votre lessive classique pour les laver en machine. En poudre, en capsules ou liquide, peu importe, tant que vous utilisez la bonne dose en fonction de la quantité de linge à laver.

PS : n’oubliez pas de lire les informations sur l’étiquette pour savoir quelle est la température maximale de lavage. Pour les sous-vêtements en coton, cette température pourra atteindre 60°C maximum, notamment pour le blanc. C’est l’idéal pour éliminer toutes les bactéries, mais sachez qu’un lavage à 40°C se révèle également efficace et permettra de mieux préserver les couleurs qu’à 60°C.

Pour la lingerie délicate (soie, dentelle, etc.)

Aux côtés du boxer en polyester, du caleçon en coton et du soutien-gorge en polyamide, il vous faut peut-être laver de la lingerie fabriquée dans des tissus plus délicats. On veut notamment parler de la soie, du satin, de la viscose ou encore de la dentelle. La lessive traditionnelle permet-elle de les laver sans les abîmer ? Oui, mais… En utilisant une lessive pour tous types de tissus, vous pourrez très bien laver votre nuisette en satin ou votre tenue mi-décontractée mi-sexy en soie. Mais, si vous optez toujours pour cette solution, vous risquez de détériorer les fibres textiles plus rapidement. L’idéal est donc d’utiliser une lessive spéciale “linge délicat”, par exemple comme celle que vous prenez pour les lavages de vos pulls en cachemire, de vos tops en soie, etc.

Nos petits conseils en plus : 

  • Ne mettez pas d’adoucissant dans la machine pour la lingerie délicate. Tout comme le séchage au sèche-linge, cela risque d’abîmer les fibres.
  • Placez vos dessous délicats dans un filet ou un sac à linge, afin de les préserver des autres vêtements qui se trouvent dans le tambour (même chose en ce qui concerne le soutien-gorge : le sac évitera qu’il s’emmêle avec le reste du linge).
  • Vous n’avez qu’un ou deux dessous délicats à laver, et vous ne voulez pas lancer une machine pour cela ? Vous pouvez aussi procéder au nettoyage à la main, avec un peu de savon de Marseille liquide ou en pain, dans une eau tiède.

Pour les culottes de règles

Si vous avez lâché la serviette hygiénique et le tampon pour la culotte de règle, vous avez d’abord toutes nos félicitations. C’est plus écologique, plus sain, plus économique et plus confortable ! Mais cela signifie aussi qu’il faut réaliser un entretien adapté, pour qu’elles durent le plus de temps possible. Pour la température maximum et le cycle, référez-vous aux informations sur l’étiquette.

Et pour la lessive ? Vous les lavez toujours avec votre lessive habituelle ou une lessive faite maison à base de savon noir ou encore d’huile de coco ? Sachez que cela peut causer une détérioration prématurée de la zone d’absorption de votre culotte. La glycérine et les ingrédients gras contenus dans ces produits en sont à l’origine. Pour être certaine d’utiliser la bonne lessive pour vos culottes de règles, il faut donc vérifier qu’elle ne contient pas de glycérine (exit alors les savons noirs, d’Alep, etc.) ni d’huiles végétales, et pas de produits à base de chlore non plus. Vous en trouverez sur le marché, mais ce n’est pas toujours évident. L’autre option, c’est alors de choisir une lessive en poudre avec des ingrédients d’origine naturelle, ou de fabriquer vous-même votre produit nettoyant en poudre avec du bicarbonate de sodium, des cristaux de soude et du percarbonate de sodium.

Bon à savoir : si des sous-vêtements, même autres que les culottes de règles, sont tachés de sang (bienvenue aux règles qui arrivent plus tôt que prévu !), l’étape 1, c’est de les plonger dans de l’eau froide avant le nettoyage. Étape 2 : frottez à la main pour enlever le plus gros des taches, et utilisez du savon de Marseille si la tache avait déjà séché. Étape 3 : direction le tambour de la machine et lancez le cycle de lavage traditionnel.